Aurélie Tramier – Peindre la pluie en couleurs

IMG_20200810_074647_255

J’ai découvert Aurélie Tramier il y a 2 ans avec son premier roman autoédité « Vous reprendrez bien un petit chou ? » qui peignait le quotidien intense et hilarant de mamans overbookées. Une auteure aussi talentueuse qu’adorable. Alors quelle joie d’apprendre qu’elle était éditée cette année pour son second roman. Aurélie m’a donc confié une fois encore la lecture de son nouveau bébé « Peindre la pluie en couleurs », et je peux vous dire qu’il s’agit d’un magnifique coup de cœur !

« Sur le parvis, un rayon sèche mes larmes. Le ciel n’a pas encore fini de pleurer, mais un arc-en-ciel vient peindre la pluie en couleurs. »

Morgane, 35 ans, est directrice de crèche en région parisienne. A première vue, on pourrait penser qu’elle adore les enfants. Sauf qu’elle est célibataire, sans enfant et qu’elle peine à avoir le moindre contact avec eux. Sa seule compagnie : son beagle Snoopy et sa collection de bonsaïs. Au moins, avec ceux-là, pas besoin de changer une couche. Son rêve inavoué : ouvrir une pension canine et quitter ce quotidien morose et gris dans lequel elle s’est enfermée.

Mais tout va basculer lorsque sa sœur et son beau-frère meurent brutalement dans un accident de voiture, laissant derrière eux 2 orphelins : Eliott, 10 ans et Léa, 6 ans. Deux petits bouts dans l’innocence de l’enfance qui doivent du jour au lendemain réussir à vivre avec leur tante vieille fille, pas rigolote et maniaque/psycho-rigide. Et surtout, devoir accepter la perte de leurs parents chéris…

Alors que Morgane peine à devenir une bonne « maman » de substitution, son passé va revenir la hanter, rouvrant des blessures qu’elle pensait avoir surmontées.

Aurélie Tramier nous embarque dans ce roman émouvant, bouleversant, si haut en couleur. Morgane et ses neveux vont tenter de s’apprivoiser, comme dans le livre du Petit Prince. Ils vont réapprendre à être heureux, ensemble. Tendresse, moments de peine, moments de joie, ce livre est une pépite. Mots d’enfants simples et vrais, comme cette phrase qui m’a émue « Tantine, ton parapluie est tout percé, regarde, il pleut sur tes joues ! ».

Ces 3 êtres écorchés vifs vont réapprendre à vivre, à retrouver la joie, à pardonner, à accepter. Une histoire de reconstruction, de résilience, portée par l’amour, le vrai, celui qui vient instinctivement, du plus profond du cœur. Un amour pur qui répare toutes les blessures. Et parce qu’après la pluie vient toujours le soleil, il faut continuer à y croire et mettre des arcs-en-ciel dans sa vie.

Aurélie Tramier a une plume pleine d’émotion, elle réussit à nous mettre les larmes aux yeux puis à nous faire rire. Cette maman a le don d’écrire avec le cœur, en mettant toute une palette de sentiments dans ses mots grâce à son vécu et une sensibilité si rare.

Une auteure que je suis fière de suivre depuis le début, qui a cru en ses rêves, comme ses personnages, et qui aujourd’hui a réalisé ce que tout auteur espère un jour : voir son livre publié et porté par le public. Bravo Aurélie !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s