R.C. Boldt – Petits mensonges entre colocataires

IMG_20190723_223411_475

Ah les livres, ils sont pour moi le meilleur des remèdes ! Après une journée peu réjouissante et un moral au plus bas, j’avais envie de me lancer dans une lecture légère, une histoire qui me requinque et qui me ferait le même effet qu’une bonne grosse cuillère de Nutella, les calories en moins. Vous l’aurez compris, j’ai encore récidivé, la serial « feel-goodeuse » est de retour, oups !

Mon choix s’est donc porté sur ce petit bonbon, une guimauve tendre au cœur coulant, un enrobage d’amour saupoudré de romantisme à la sauce américaine. Je ne vous laisse pas macérer plus longtemps dans tout ce dégoulinage d’amour :« Petits mensonges entre colocataires » est une comédie romantique à l’eau de rose où tout est beau, mais où il y a quand même un peu de rebondissements, sinon ce ne serait pas drôle.

Maggie a surpris son fiancé au lit avec une autre femme dans une position délicate…je ne vous fais pas de dessin. Bien décidée à ne plus se faire avoir, elle s’impose un célibat forcé. Malgré tout, elle doit trouver en urgence un colocataire pour espérer garder son appartement. Le candidat idéal s’appelle Ryland, un canon, ne mâchons-pas nos mots, beau, musclé…et gay ! Enfin, ça, c’est ce qu’il fait croire à Maggie, car Ryland, hétéro, était déjà tombé sous le charme de la belle célibataire avant même qu’elle ne soit célibataire. Pas psychopathe, juste amoureux de Maggie. Le seul moyen d’apprendre à la connaître était de prétendre être gay pour qu’elle fasse tomber ses barrières et soit elle-même.

Au fil de leur colocation, une amitié forte s’installe, le reste, je vous laisse deviner…De l’amour, des câlins olé-olé, des mensonges, des révélations, du « se-finit-peut-être-bien » mais chut ! A vous de découvrir cette comédie amoureuse !

Un roman qui se lit très vite, qui se dévore comme on dévorerait une tablette de chocolat sous le coup d’une bonne grosse déprime. Sourire garanti, et en bonus mesdames, des scènes érotiques à faire rougir Mme EL James en personne (la maman de Mister Grey).

Et donc ce livre a parfaitement fait le job : me remonter le moral en un temps record et me vider l’esprit. A prescrire en cas de morosité ou tout simplement se détendre cet été.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s