Ondine Khayat – Ecoute la petite musique du Clos des Anges

IMG_20190427_102323_247-1

«Tu dois renoncer à avoir un passé meilleur. En revanche, ton futur n’attend que toi»

Raphaëlle, artiste peintre hypersensible de 39 ans, vient d’apprendre la mort de son père Joseph qu’elle n’avait pas revu depuis 15 ans. Les relations avec lui ont toujours été compliquées : enfant non désirée, elle recherchait sans cesse son amour, mais ce dernier la rejetait avec méchanceté. Les sombres souvenirs d’une enfance triste refont surface avec l’annonce de ce décès.

Alors quand elle apprend que Joseph lui a légué le Clos des Anges, la demeure familiale de Giverny, pleine de rage et de ressentiment, elle n’a qu’une idée en tête, la vendre et s’en débarrasser pour faire une croix sur ce passé douloureux, pour punir son père.
Mais son amie de toujours, Fanny, et le jardinier de son père, Paul, vont la convaincre de garder cette demeure si apaisante où elle ne pourra qu’être heureuse. Raphaëlle va donc s’installer au Clos des Anges et monter une colocation originale avec d’autres personnes qui souhaitent aussi se réconcilier avec la vie.

Grâce à ce groupe soudé, qui va devenir une vraie famille, une drôle de famille même, elle va tenter d’accepter son passé, de s’ouvrir aux autres et de redonner un sens à sa vie. La sagesse, la bienveillance, l’écoute de ses nouveaux amis vont l’aider à soigner les douleurs et blessures enfouies depuis son enfance. « De la singularité de chacun naissait une harmonie particulière »

Ondine Khayat n’est pas que romancière, elle est aussi psychopraticienne certifiée dans la psychologie humaniste. « Ecoute la petite musique du Clos des Anges » s’inscrit donc dans ces nouveaux romans axés sur le développement personnel et le mieux-être. A travers le personnage de Raphaëlle, on apprend à faire la paix avec son passé pour mieux aller de l’avant. On plonge dans un univers empli de douceur et de quiétude, avec en fond le superbe village de Giverny et ses jardins romantiques aux couleurs pastelles. On puise l’énergie du renouveau par le biais de ces colocataires atypiques aux blessures passées mais à l’optimisme sans faille. Ce livre est une bouffée de bonheur, au message plein d’espoir.

Je suis sortie de cette lecture apaisée et émue car Raphaëlle est le symbole du cheminement difficile d’un passé douloureux vers l’acceptation d’une vie meilleure. Merci à Ondine Khayat pour cette jolie histoire qui nous recharge en énergie bienveillante et en émotions positives.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s