Leïla Bahsaïn – Le ciel sous nos pas

img_20190126_104617_410

La narratrice vit avec sa « mère-officielle » et sa sœur Tifa au Maroc. Son « perchoir », ce balcon qui lui sert de chambre, surplombe la Place de la Dame Libre, un nom évocateur pour cette famille de femmes qui revendiquent leur liberté contre le carcan masculin.

Rêveuse, rebelle, elle cherchera à tout prix à s’émanciper du joug familial en multipliant les bêtises en secret. Elle pique en douce du parfum et des friandises dans le stock professionnel de mère-officielle, revendeuse de produits de contrebande. Accompagnée de sa meilleure amie Kenza et de sa mobylette MBK swing, elles rêvent de garçons, de fêtes et d’indépendance. Mais les traditions et la religion l’empêcheront de vivre librement sa vie d’adolescente et elle sera contrainte d’expérimenter seule.

Le soir, dans son perchoir, elle imagine une vie loin de ces traditions oppressantes et hypocrites. Loin de la Place de la Dame Libre.

Lorsque Tifa se marie avec le fils Zimigri, elle part vivre de l’autre côté de la petite mer, en France, synonyme de modernité et de liberté.

Notre jeune marocaine va alors connaître plusieurs drames, dont celui de la mort de mère-officielle, et devra rejoindre Tifa en France.

Arrivée à Paris, la vie de sa sœur est loin d’être un conte de fée : divorcée, elle s’est remariée avec un certain Jabar, converti à l‘islam et fondamentaliste. Ils vivent reclus au 7ème étage d’une cité HLM et passent leurs journées à distribuer des « kits de conversion express ». Avec son regard naïf d’adolescente, elle observe ce beau-frère étrange scander à tout va qu’« Il y a un guerrier en chacun de nous »…

De son nouveau perchoir, notre héroïne découvre le vrai visage de ce pays qu’elle idéalisait : racisme, violence, radicalisme. Les femmes sont obligées de sortir complètement voilées pour ne pas être agressées dans la cité. La France ne sera finalement pas ce pays de libertés qu’elle espérait tant.

Elle passe son temps entre la fac d’économie et la médiathèque pour fuir le petit F3, devenu lieu de réunion de son beau-frère intégriste. Elle se réfugie dans les études, la connaissance étant devenu le seul moyen pour elle de ne pas tomber dans le radicalisme religieux qui lui tend les bras.

Dans ce premier roman, Leïla Bahsaïn nous livre un magnifique conte moderne sur une jeune fille rêveuse, pétillante et fougueuse en quête d’identité et d’indépendance. Confrontée à la réalité, elle n’aura d’autre choix que de sortir de cette bulle de rêves dans laquelle elle imaginait une vie idyllique. Elle va grandir par la force des épreuves et devenir une femme libre de ses pensées et de ses actes. Une femme forte. Une femme libre, enfin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s