Charly Barbier – Le Trésor de Levasseur – Tome 2 – L’homme à la barbe noire

img_20190113_181504_408

Les histoires de pirates, pour moi c’était limité au film Pirates des Caraïbes avec Johnny Depp, je partais donc de loin. Mais lorsque Charly Barbier m’a proposé de découvrir son roman auto-édité, le Tome 2 de la Saga du Trésor de Levasseur, je me suis dit que c’était enfin l’occasion d’en savoir plus sur ces légendes des mers et ce fut une très belle surprise !

Petite remise en contexte avec le Tome 1 : Libertalia, la première république pirate est fondée au large de Madagascar en 1680. Cette micro société rassemblait libertaires, réfugiés et utopistes devenus forbans. Lorsque 10 ans plus tard la république explose, l’incroyable trésor que possédaient ses capitaines fut confié à Olivier Levasseur pour le protéger. Ce pirate français était le seul à savoir où se cachaient ces 4,5 milliards d’euros.

Dans le Tome 2, nous sommes dorénavant aux Bahamas, en 1713, où une confrérie de pirates, boucaniers et recéleurs décida de créer une République à Nassau. Pas de loi mais le «Code » des pirates et une soif de liberté face à la Navy Royale. Prostituées, alcool, meurtres, tous les péchés capitaux étaient rassemblés sur ce banc de sable.

On retrouve Olivier Levasseur dans sa quête secrète du trésor de Libertalia, objet de toutes les convoitises. On y suit aussi les aventures d’autres illustres pirates, tels que John Taylor, Jack Rackham, Benjamin Hornigold, Charles Vane et le terrible Barbenoire. Anne Bonny, cette tempétueuse irlandaise aux cheveux rouges, deviendra une incroyable pirate, courageuse et prête à tout pour sauver Levasseur, jusqu’à ce terrible jour où il la chassa violemment…

Cette histoire est pleine de rebondissements, de retournements de situation, de tueries sanguinaires, d’affrontements entre pirates, de vols, de saouleries au rhum. On se retrouve aussi plongés dans le terrible commerce d’esclaves des colonies. Le récit est formidablement fourni de détails historiques. Ce roman est prenant car le lecteur vit ces aventures de flibustiers comme dans un film. Une fois encore je suis ravie d’avoir pu découvrir un genre littéraire que je ne connaissais pas et que j’ai adoré !

Sortez de votre zone de confort et partez à l’aventure !! Ahu !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s