Christophe Ferré – La petite fille du phare

20181226_114108

Sur la Côte de granit rose, à Ploumanac’h, Morgane sort rejoindre son mari Elouan dans un bar près de chez eux. Elle confie alors la garde de leur fille de 10 jours, Gaela, à son grand frère de 13 ans, Arthur.

A leur retour, le bébé a disparu. Arthur dormait à poings fermés et n’a entendu aucun bruit. La porte de la maison était verrouillée et il n’y a aucune trace d’effraction. Gaela s’est mystérieusement volatilisée…

Ils préviennent immédiatement la gendarmerie et l’alerte enlèvement est lancée. Commence alors pour Morgane un véritable cauchemar dans lequel elle est la principale suspecte.
Qu’a-t-elle fait pendant une heure, entre son départ du domicile et son arrivée au bar ? Aucun alibi, aucun témoin. On l’accuse d’avoir voulu se débarrasser de sa fille. Elle devient alors aux yeux de tous une mère infanticide. .
Jusqu’au jour où une joggeuse lui ramène son bébé, vivant, découvert sur la plage en contrebas. Gaela, que l’on pensait morte, serait finalement vivante ! Où était-elle pendant un mois ? Et pourquoi réapparait-elle maintenant ?

L’enquête avance, puis piétine. Plusieurs autres habitants de Ploumanac’h sont suspectés et interrogés. Entre l’amant vengeur, le voisin malveillant, l’ancienne amie jalouse et les lettres d’un certain cormoran, beaucoup sont susceptibles d’avoir voulu porter atteinte à cette famille. Morgane tombe dans une spirale infernale qui l’éloigne de son fils, de son mari. A qui faire confiance? .
Le passé et les secrets ressurgissent. Chaque nouvelle découverte complique de plus en plus cette affaire. Morgane est-elle ce monstre qui a voulu faire disparaitre sa fille ? Est-elle victime d’une machination ? Pendant de longues semaines, recluse dans sa maison du bout du monde, Morgane va tenter de comprendre, d’analyser chaque nouveau détail qui fuite dans cette enquête. Elle va faire face à toutes ces atrocités sans jamais baisser les bras.

Christophe Ferré nous embarque dans une atmosphère sombre, une affaire impossible, où tous les ingrédients sont savamment dosés : le vent de la mer bretonne, des non-dits, de la rancœur, un mystère haletant. On tourne les pages avec appréhension, avec délectation.

On vit l’enquête intensément. Chaque nouvelle révélation fait l’effet d’une bombe. 440 pages qui se dévorent. Un livre impossible à lâcher car l’on veut absolument percer ce mystère. Une fois de plus, un immense bravo aux éditions Archipel pour cette incroyable sélection de romans à suspense !

2 réflexions au sujet de “Christophe Ferré – La petite fille du phare”

  1. Bonjour,
    Un très grand merci pour votre chronique consacrée à mon dernier livre, elle me touche énormément.
    Bonne année 2019 à vous.
    Amicalement.
    Christophe Ferré

    J'aime

    1. Bonjour Christophe et meilleurs voeux également pour cette nouvelle année!
      Je suis enchantée de lire votre commentaire, d’autant plus que votre roman a été un coup de coeur. Une belle découverte et un genre littéraire que je compte lire plus souvent!

      En espérant vous relire très vite.

      Bien à vous,

      Aurélie

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s