Et toi #pourquoitulis?

livres-aurelivres57

Sur instagram, France Télévisions et le Livre (@ftvetlelivre) a posé à ses lecteurs une question simple : et toi, pourquoi tu lis? A ma façon, avec mes souvenirs d’enfance et des anecdotes d’aujourd’hui, j’ai tenté d’en apporter une réponse :

Pourquoi je lis ? Surtout pourquoi est-ce que j’aime les livres, ce support intemporel qui me transporte et m’émerveille ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours lu, les livres ont toujours fait partie de ma vie. Chaque livre lu représente un pan de ma vie, chaque livre acheté a une signification et un souvenir tout particulier.

Ma maman m’a appris à lire en maternelle, j’ai donc pu très vite devenir autonome et lire où et quand je voulais. Finie l’attente de la lecture du soir, à moi la liberté, les magazines Toboggan, J’aime lire et les histoires de Ratus ! Des heures passées allongée sur mon lit à lire avidement. Captivée par ces mots alors limpides, je voyageais et rêvais depuis ma chambre d’enfant, de plus en plus gourmande d’imaginaire et de belles histoires.

Ma maman a vite compris la passion qui me liait aux livres, et lors des courses hebdomadaires, me laissait au rayon livres avec ma sœur, seule certitude de pouvoir remplir le caddie tranquillement…et quel formidable cadeau qu’un livre à chaque passage en caisse !

Les années passèrent, ma bibliothèque grossissait à vue d’oeil. Je me rappelle encore le plaisir que j’éprouvais, assise sur mon lit à contempler mes étagères de livres. Il y avait le même plaisir à lire qu’à posséder, toucher et regarder ces objets de papier.

Cette contemplation des livres avait lieu partout : souvenir de passer plus de temps dans la bibliothèque de ma grand-mère que dans son jardin. Découvrir les livres que lisait mon papa petit, ceux que ma grand-mère avait gagnés à l’école, la découverte de la Comtesse de Ségur et de Flaubert dans ces étagères. Ces trésors de famille dont les pages jaunies avaient une odeur toute particulière. Le livre développait mon imaginaire et mes sens. Tels des trophées immuables mais fragiles, ils se transmettent à travers les générations. Je revivais avec la même émotion ce que mes parents et ancêtres avaient ressenti lors de ces lectures.

Après le bac, je me suis orientée non sans surprise vers une classe préparatoire littéraire : quel bonheur de devoir acheter des listes immenses de livres, des auteurs à découvrir, de passer du temps à la librairie et à la bibliothèque. C‘est durant ces 2 années que s’est forgée ma passion pour les auteurs classiques et la philosophie.

Aujourd’hui j’ai 32 ans et je suis maman de 2 enfants. Mon aîné sait lire et a déjà un goût prononcé pour la lecture. Sa petite sœur ne sait pas encore lire, mais il prend du plaisir à lui raconter ses histoires favorites, la petite princesse le regardant avec des yeux pleins d’admiration.

La lecture, les livres, c’est pour moi une transmission de passion, une histoire de famille puisque mes enfants lisent mes livres d’enfant. C’est le bonheur de s’immiscer dans une histoire et imaginer tous ceux avant nous qui ont lu ce livre. C’est le calme et la bulle qui se créent quand on lit mais le bouillonnement intérieur lié aux rebondissements de l’histoire. Ces lettres, ces lignes, ces pages, ces livres, ce champ des possibles qui s’ouvre à nous, pour voyager dans le temps et d’autres contrées. Le faire partager à notre entourage, échanger nos avis, conseiller des lectures. Je lis pour transmettre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s